Agroécologie et climats insulaires

Gestion de la fertilité des sols

  • Cette opération vise à améliorer la fertilité des sols via notamment la stimulation de leur activité biologique par l’apport de matières organiques locales, notamment le compost. Les sources de matières organiques et les modalités d’organisation du compostage diffèrent sur les 3 PTOM, mais l’objectif commun est de proposer aux agriculteurs des produits divers et de qualité (compost, engrais organiques, terreau) répondant aux exigences de la Norme océanienne d’agriculture biologique (NOAB). Cela passe par un appui à la structuration des filières de valorisation des gisements de matières organiques animales et végétales.

Chiffres clés et documents disponibles :

  • 2 essais de co-compostage en cours – déchets verts/fientes ou déchets verts/déchets de poisson – 2 essais à lancer. Pour comprendre les essais de compostage au champ, découvrez le Protocole de co-compostage de lisier et déchets verts et le Protocole de co-compostage de lisier et de résidus de scierie.
  • Les essais de fertilisation organique sont présentés avec l’Etude préalable et protocole essai de fertilisation organique sur la station de la CAP-NC à Nessadiou, le Protocole d’essai Boues séchées sur foin sur l’exploitation Agrical ainsi que le Protocole essai – fertilisation organique sur l’exploitation SCA Best. 4 essais de composts en maraichage sont en cours avec l’Adecal – 3 essais restent à lancer.
  • 5 agriculteurs ont été fournis en semences de couverts végétaux, 2 essais ont été mis en place. Un guide des couverts végétaux est en cours d’élaboration en collaboration avec l’ADECAL pour permettre aux agriculteurs une meilleure utilisation.
  • 15 échantillons de sol analysés avec la mallette HORIBA ont permis de proposer une synthèse des mesures Horiba – Labo et tests protocoles simplifiés , selon les protocoles d’utilisation d’Horiba.
  • 1 méthodologie de diagnostic des sols « test bêche » testée et appliquée – 3 études de cas disponibles : Observation du sol Franck SOURY LAVERGNE ; Observation sol Stephen et Benoit Moglia ; Diagnostic sols MSV Broméliade.
  • 2 essais de Maraîchage Sol Vivant sont en cours, l’ITK & Protocole MSV sont disponibles
  • 1 étude sur les effets de la mycorhization, 1 protocole (Protocole M. Sansoni) et un premier rapport d’analyse Livrable 1 Aura pacifica essai mycorhizes sont disponibles.
  • 5 basaltes de différentes carrières locales analysés ont donné lieu à ce rapport d’analyse Synthèse Le basalte en NC VF.
  • 1 calculateur sous format Excel est disponible sur demande.
  • 1 Etat des lieux et priorisation des filières de valorisation des matières organiques locales.
  • 1 projection débat sur « Kiss the ground » organisée dans le cadre de l’inscription de la CAP-NC au réseau 4p1000.
  • 1 partenariat avec l’ACE et l’ADEME pour la partie A de l’action CarbAgro de diagnostic carbone des élevages du réseau thématique bovin PROTEGE.
  • 1 poster technique sur la fertilité des sols pour expliquer le rôle de la matière organique.

Gestion de l’eau en AE

  • Cette opération vise, dans une démarche agroécologique d’intensification écologique, à optimiser l’utilisation des ressources naturelles dont l’eau, avec le sol et l’énergie solaire, à la base de la production agricole. Cette gestion durable de la ressource en eau implique d’évaluer, de diffuser et de capitaliser sur les pratiques agricoles efficientes en termes d’utilisation de l’eau. Cette opération vise, en plus du travail sur le pilotage et les différents modes d’irrigation, à promouvoir les cultures plus économes en eau et les pratiques agricoles qui augmentent la quantité d’eau que peuvent absorber les sols et celles qui contribuent à réduire l’évaporation (mulchs, etc.).

Chiffres clés :

  • 4 fiches sur les bonnes pratiques et la gestion de l’eau & 1 vidéo associée sont en cours d’élaboration pour mettre en lumière des techniques alternatives peu identifiées en Nouvelle Calédonie.
  • journées techniques de démonstration d’installation et d’utilisation de matériel de gestion d’irrigation connectée ont eu lieu au cours du second semestre 2022 rassemblant techniciens et agriculteurs.
  • 1 journée technique retour d’expérience sur le matériel connecté dans le cadre du rdv Tech&Bio Outre-Mer aura lieu en octobre prochain en Nouvelle Calédonie.

Gestion des bioagresseurs et enherbement

  • Cette opération vise à acquérir, consolider et transférer des savoirs et des pratiques d’association de techniques non chimiques pour protéger les cultures et maîtriser l’enherbement. La combinaison d’approches agronomiques, prophylactiques, physiques et l’augmentation de la biodiversité fonctionnelle sont nécessaires à une gestion intégrée des bioagresseurs et de l’enherbement.

Chiffres clés:

Augmentation de la biodiversité dans l’espace agricole

  • Cette opération vise à appuyer le développement de systèmes agroécologiques viables basés sur l’accès à du matériel végétal sain en vue de maintenir et renforcer la valorisation de la biodiversité. Ainsi l’opération permettra de recenser, évaluer, produire et diffuser du matériel végétal sain pour contribuer à assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des PTOM. De plus, le développement d’infrastructures agroécologiques (plantes de services : plantes refuges pour les auxiliaires, engrais verts, plantes mellifères) permettra de limiter le recours aux intrants (pesticides, engrais), de maintenir la biodiversité et d’améliorer ainsi la production agricole en quantité et qualité.

Chiffres clés :

1. Agrobiodiversité

  • 1 enquête finalisée « Semences & plants en Nouvelle Calédonie, pratiques, freins et opportunités » sur les besoins et potentiels en semences locales réalisée en collaboration avec Bio Calédonia
  • 50 personnes ressources enquêtées
  • 15 points de vente interrogés sur 9 communes pour 350 relevés de prix
  • 1 restitution de l’enquête avec 10 partenaires présents
  • 1 réseau de 8 producteurs semenciers NC
  • 2 journées de formations
  • Production au 1er semestre 2023 d’un cahier des charges de production de semences locales Nouvelles Calédonie

2. Agroforesterie

  • 15 parcelles de démonstration implantées en agroforesterie en Nouvelle-Calédonie avec différents systèmes (notamment des essais avec des plantes endémiques) dont 2 dans des structures pédagogiques (MFR, Lycée agricole). Retrouvez ici la carte des parcelles d’essais(pb de nom de fichier qd on crée le PDF) en agroforesterie PROTEGE implantées, ainsi que le design de chaque parcelle: Randy UtchaouRené WacapoRaynald WashetineGuillaume VamaMyriam GalloisStéphen MogliaSémi Naqeleca, Pascal Vakié, Marcel HayeYoan BoewaLycée Do NevaMarielka PoarairiwaMFR de PoindimiéStéphane Soury LavergneRené Marlier Les deux parcelles mises en place sur les exploitations référentes sont également disponibles:une parcelle a été mise en place pour le rdv Tech&Bio Outre-Mer afin de faire une démonstration de plantation et d’entretien de la parcelle Tech&Bio-Franck Soury Lavergne,- un verger agrume & avocat sur presque 3 ha a été implanté chez Mickael Sansoni.
  • 1 référentiel des plantes utilisables en AF disponible sur demande, 180 espèces criblés sur 50 critères & indicateurs, une interface verra le jour en 2023 pour faciliter son utilisation.
  • 4 formats de formations dispensées (maraichage, arboriculture et élevage bovin) 80 personnes formées, 100 sensibilisées.
  • 1 groupe de travail indicateurs de suivis des systèmes agroforestiers.
  • 1 module de formation complet élaboré par et pour les agriculteurs développant des supports comme le graphique spatio-temporel des states.
  • 3 prestations de suivi des parcelles et formations.
  • 2 tutoriels vidéo disponibles : Organiser la plantation d’arbres dans un champ en agroforesterie-YouTube; Le sol et son importance en agroforesterie;
  • Des posters techniques en cours d’élaboration.

Systèmes d’élevage compatible avec la NOAB

Cette opération vise à identifier, évaluer et diffuser les pratiques agroécologiques d’élevage compatibles avec la certification biologique. Cela passe par l’élaboration d’un (des) modèle(s) d’élevage porcin « océanien », intégrant la pratique du plein-air, à différentes échelles de production (familiale, locale, territoriale), en établissant des référentiels technico-économiques. Cette filière doit, via la rotation des bandes et la valorisation de la mise en repos sanitaire des parcs, permettre la culture de tubercules pour la consommation humaine et céréales et/ou protéagineux afin de produire une alimentation animale certifiable en bio. La gestion agroécologique de l’espace pastoral dans les élevages bovins doit permettre d’atteindre l’objectif de renforcement de la résilience de ce mode d’élevage face aux effets du changement climatique et également d’accéder à une certification biologique de la viande, pour valoriser les pratiques des éleveurs.

Chiffres clés :

1. Élevage bovin

  • 1 réseau de suivi de 10 éleveurs bovin par l’ingénieur conseil de la CAPNC.
  • 959 prélèvements d’ADN pour analyse et génotypage par l’UPRA bovine.
  • 338 échantillons collectés et 76 analysés pour la calibration du SPIR par l’IAC.
  • 1 test en Pâturage Tournant Dynamique installé sur la station de Nessadiou de la CAPNC à voir en image Résilience – Replays | CALEDONIA.
  • 1 formation de 3 modules de 4h dispensée par Natur’éthique (5MVet) en visioconférence « Bien être alimentaire des ruminants au pâturage dans les systèmes agrosylvopastoraux » avec 15 participants (éleveurs, techniciens, vétérinaires)
 

2. Charte de porcs en plein air

  • 5 éleveurs suivis (3 en PS, 1 en PN et le CADRL sur les iles Loyauté)
  • 5 protocoles sanitaires , bien-être animal et environnemental finalisés et mis en œuvre. Retrouvez les
    documents de références : Protocole étude copro ; Fiche bien-être engraisseur ; Fiche bien-être naisseur – 1ère visite;
    Fiche bien-être engraisseur ; Fiche bien-être naisseur ; Suivi sanitaire porc plein air
  • 5 analyses de sol T0 réalisées.
  • Visites trimestrielles d’élevage réalisées par les vétérinaires. Une analyse des données sera faite en juin 2023 à la sortie du projet.
  • Un livret de solutions alternatives pour la gestion des parcs à cochons sera élaboré au 1 er semestre 2023 sur la base des résultats des essais couverts réalisés.
  • 1 enquête de valorisation de la viande de porc plein air réalisée par l’IVNC.
  • Utilisation de matériel innovant (clôtures électriques, mangeoires…).
 
X